Appel pour le dimanche sans chasse

Cosigné par plus de 975 clubs sportifs, associations, centres équestres, gites ruraux...


La chasse, faisant usage en plein air d’armes à feu dont la portée atteint plusieurs kilomètres, est de fait un loisir dangereux. Si toute activité comporte une part de risque, elle se distingue néanmoins en ce qu’elle est le seul loisir qui blesse et tue fréquemment des personnes ni pratiquantes, ni spectatrices. En effet, cette activité met en danger l’ensemble de la population environnante et non ses seuls adeptes. Chaque année, on recense en moyenne 150 accidents de chasse déclarés, dont une vingtaine mortels, impliquant régulièrement des non-chasseurs. Environ 60 % des accidents de chasse ont lieu le dimanche, jour de forte fréquentation des espaces naturels.

De crainte d’être victime d’une balle "perdue", de nombreux promeneurs, VTTistes, cavaliers, joggeurs, randonneurs, naturalistes, photographes animaliers, etc., restreignent leur activité (voire y renoncent) pendant la période de chasse. Précisons que la chasse avec fusil ne se pratique plus 6 mois, mais maintenant 9 à 10 mois par an. En effet, des modifications de la législation ont introduit, pour certaines espèces, des périodes de chasse complémentaires s'ajoutant à la période d'ouverture générale (battues en mars, chasse d'été à partir du 1er juin...).

La chasse est un loisir à caractère exclusif ; elle est incompatible avec la pratique simultanée d'autres activités. Il est en effet impossible de s'adonner sereinement à son loisir lorsqu'on est entouré de chasseurs. Aux coups de feu créant un climat d'insécurité, s’ajoutent en outre des perturbations et restrictions. Il est fréquent que les chasseurs interdisent d'emprunter des chemins ou sentiers (pourtant publics), ou en dissuadent fortement l'accès par la pose de panneaux du type "Danger chasse - Tirs à balles - Prudence". Les cris des rabatteurs, les sons des trompes, les aboiements des chiens, les allées et venues des 4x4, constituent autant de nuisances supplémentaires. Que de sorties annulées ou gâchées par fait de chasse !

Les chasseurs représentent désormais seulement 1,6 % de la population. Une minorité ne doit plus accaparer et insécuriser la nature, empêchant la large majorité d'en profiter pleinement. En France, au niveau national, la chasse est autorisée les 7 jours de la semaine (les Préfets sont compétents pour intervenir mais peu le font). A l’inverse, tous les autres pays d’Europe de l’Ouest disposent d’au moins un et généralement plusieurs jours non chassés. La fréquentation des espaces naturels par un grand nombre de français-es est en plein essor, un partage équitable s'impose.

Le dimanche est le jour privilégié des promenades familiales, des sorties VTT, des balades à cheval, des randonnées, des courses à pieds et autres activités pacifiques de plein air. Chacun doit pouvoir exercer son loisir sans subir les perturbations et menaces provenant d’une seule activité. Pour la tranquillité et la sécurité de tous, pas de chasse ce jour-là !

Nous appelons le gouvernement à déclarer le dimanche comme jour national sans chasse, mesure d'intérêt général souhaitée par la majorité des français-es.



Cliquez ici pour cosigner



Interdire la chasse le dimanche








L'appel pour le dimanche sans chasse ne peut pas être cosigné par les particuliers. Seules les organismes (clubs, associations, entreprises...) en lien avec la nature peuvent le cosigner. Si vous représenter un organisme, cliquez ici pour cosigner cet Appel.